Salle de consommation à moindre risque : les généralistes majoritairement favorables à l'expérimentation

V. Clergue-Duval, G. Cleirec, V. Taroni, J. Azuar (2017)

Contexte : L’ouverture de la première salle de consommation à moindre risque (SCMR) en France a eu lieu en octobre 2016 à Paris dans le Xe arrondissement. Les médecins généralistes libéraux (MG) du nord de Paris sont concernés en tant qu’acteurs du territoire de soins.
Objectif : Recueillir l’opinion des MG libéraux du nord de Paris sur l’expérimentation de la SCMR.
Méthode : Tous les MG libéraux des IXe, Xe, XVIIIe et XIXe arrondissements de Paris ont été contactés par téléphone, et un questionnaire a été adressé à ceux qui l’acceptaient.
Résultats : Cent onze MG ont répondu (âge médian 57 ans, 36 % de femmes, 57,3 % en cabinet individuel), soit 33,5 %. Une majorité des avis exprimés (61,5 %) étaient favorables à l’ouverture de la SCMR (p = 0,036), avec des réserves pour 39,3 % d’entre eux. 18 % de l’échantillon était sans opinion sur la question. En analyse multivariée, les facteurs significativement associés à un avis favorable étaient l’âge inférieur à 50 ans et le fait d’être prescripteur de traitements de substitution aux opiacés. Les principales réserves exprimées concernaient la sécurité des quartiers environnants.
Conclusion : Les MG étaient donc majoritairement favorables à une expérimentation de qualité de la SCMR sur leur territoire, notamment ceux formés à la réduction des risques depuis les années 1990. Cependant, ils étaient en attente des résultats de son évaluation concrète. Ces résultats méritent d’être réévalués plusieurs mois après l’ouverture de la SCMR.

Salle de consommation à moindre risque : les généralistes majoritairement favorables à l'expérimentation

Salle de consommation à moindre risque : les généralistes majoritairement favorables à l'expérimentation (458)

Website
French
In partnership with:
ISFF
FUAS
Correlation Network